Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patapon le nécromant vous parle

Ce blog prendra plusieurs formes. Il sera parfois absurde, parfois horrifique et parfois juste calme. Vous trouverez ici des nouvelles, des règles de jeu et le partage de quelques découvertes. J'utilise des images pour étayer mon propos mais celles-ci ne m’appartiennent nullement. Je les ferai disparaître à la première demande de leur propriétaire.

Condamné

Publié le 12 Septembre 2016 par Patapon in Nouvelle

Condamné

Des milliers d'yeux aux reflets d'argent le jugeaient. Il avait bien commis ce qu'ils lui reprochaient, mais le simple fait qu'ils considèrent son action comme criminelle lui semblait aberrant. Il gardait pourtant sa splendeur, soutenait chacun de ces regards pour leur dire une dernière fois qu'ils avaient tort. Il ne pouvait pas mourir, alors ils allaient le bannir, l'envoyer dans les profondeurs insondées, le faire disparaître. Une forêt de doigt se pointa vers lui lorsque le jugement fut prononcé par la Voix.

_ "COUPABLE".                                                                     

La Voix était à la fois triste et puissante, comme un déchirement dans le ciel. Il sentit le sol s'ouvrir sous ses pieds et il entama sa chute.

Jamais chute ne fut si longue. Elle fut tellement longue que le temps n'avait plus aucun sens. Il se dirigeait inexorablement vers un but qu'il ne percevait pas. Il eut le temps de pleurer le paradis perdu, il eut le temps d'angoisser sur son avenir, il eut le temps de transformer ce stress et ces pleurs en haine. Une haine farouche, chevillée au corps de celui à qui on a enlevé le sens du pardon.

Puis il entra dans l'obscurité, si étendue qu'il crut d'abord avoir perdu la vue, puis au bout de cette nuit, un obstacle dur et froid comme l'acier, coupant comme le verre. Il sentit les blessures s'ouvrir, les os se fendre et le sang couler sur ce sol rugueux. Il lui fallut quelque temps pour se concentrer, retrouver ses sens. L'ouïe vint d'abord. Il entendit des voix, puis des râles de douleurs, des souffles haletants et ce qui lui semblait être des bruits de combat. Il se redressa, il savait qu'il n'était pas seul dans le noir. Mais s'il y avait des combats il était indéniable que tous n'étaient pas ses alliés. Un premier choc, une griffe grosse comme une pelle lui arracha les muscles abdominaux. Il Hurla et de sa bouche sortit une lueur verte, blafarde. Il sut alors que sa vue ne l'avait pas quitté. Lucifer fit alors ce qu'il avait toujours su faire. Il éclaira les enfers, et ce qu'il vit l'horrifia. Des créatures immenses et aveugles massacraient les anges qui tombaient du ciel. Il se souvenait très bien de la guerre dans les cieux. Mais cette fois, alors qu'il était blessé, il devait reprendre le combat pour lui et pour ceux qui étaient assez loyaux pour avoir chuté à ses côtés. Il puisa dans sa rage, dans sa haine de l'Etre qui avait pu l'envoyer ici en toute connaissance de cause.

Lucifer fit pénétrer deux doigts nouvellement dotés de griffes dans l'oreille gauche de la créature devant lui. Elle hurla. Puis elle hurla plus fort quand Lucifer fit pénétrer ses doigts plus profondément. Il avait une telle rage au corps qu'il plongea ses dents dans la gorge de la créature. Il arracha la gorge d'un geste sec et le sang jaillit en fontaine sur Lucifer. Il mit la créature au sol et lui arracha une jambe. Tous le regardèrent avec peur tant sa sauvagerie semblait incontrôlable. Certains se cachèrent quand ils virent Lucifer se servir de cette jambe pour attaquer une autre créature.

_ "J'arrêterai les conflits, dussé-je tuer tous ceux qui s'opposent à moi. Ces terres seront un lieu de paix ou un lieu de mort et de souffrance éternelle."

La lumière se fit si intense que ceux dotés du sens de la vue durent se cacher les yeux. Mais cette lumière donna aux anges le courage de rendre les coups, ils ramassèrent des cailloux trouvés au sol, leurs épées tordues tombées avec eux. Ils serrèrent leurs poings déformés par la chute et répondirent aux coups des créatures. Ces dernières finirent par reculer et retourner aux limites de la lumière, elles retrouvèrent leur obscurité naturelle. Alors qu’il entendit les cris de victoire, Lucifer jugea ses nouvelles troupes, elles l’acclamaient et hurlaient son nom. Un ange s’approcha de lui et lui susurra à l’oreille :

_"Il te faut un trône pour régner en enfer, après tout, Il en a un aussi, et je crois que nous avons tous une revanche à prendre."

 

Commenter cet article