Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patapon le nécromant vous parle

Ce blog prendra plusieurs formes. Il sera parfois absurde, parfois horrifique et parfois juste calme. Vous trouverez ici des nouvelles, des règles de jeu et le partage de quelques découvertes. J'utilise des images pour étayer mon propos mais celles-ci ne m’appartiennent nullement. Je les ferai disparaître à la première demande de leur propriétaire.

Les Mères

Publié le 8 Février 2017 par Patapon in Les Mères

Les Mères

LES MERES

Depuis la nuit des temps elles sont là, nous ignorons si elles nous observent, nous ignorons tout d’elles, tout ce que nous savons c’est qu’elles nous protègent contre l’indicible. Leur simple présence nous réconforte, et pourtant leur distance et leur silence me plonge dans un abîme sans fond.

Archicardinale Reine.

Contexte :

Il est un lieu sous terre que personne ne connait, il est un lieu dont la position est tu depuis des éons. Et pourtant vivent ici, au pied du pic noir des centaines d’hommes et de femmes. Ces hommes et femmes vivent dans le recueillement et le chant rythme leur vie. Au pied du pic noir, ces choristes chantent pour les Mères de toutes choses. Ils sont tous assis, en robe épaisse les cheveux ras et ils chantent. Le chant porte jusqu’en haut du pic noir. On dit que là-haut, si haut que personne ne voit, les cinq Mères canalisent l’énergie du chant pour envelopper le système solaire dans un bouclier protecteur.

Parfois dans le chant il y a une fausse note, ou peut-être que certains mélomanes puisent dans la magie du chant à des fin personnels, alors le bouclier s’affaiblit et des créatures indicibles traversent le bouclier. C’est la raison pour laquelle, des personnes ont été entrainées au côté des choristes. Ces gardiennes connaissent les rouages du combat et de la magie, elles infiltrent les sociétés humaines et repèrent l’ennemi afin de l’exterminé. Ces gardiennes sont la partie armée du culte voué aux Mères, comme l’intégralité des membres de ce culte, elles y sont nées et y ont été élevées dans le respect des Mères et de la liturgie du culte.

Les gardiennes et les choristes ne sont cependant pas seuls. Le culte est dirigé par 10 Archicardinales qui veillent au bon fonctionnement des 6 ordres du culte.

Les choristes : ils doivent chanter jour et nuit afin d’alimenter sans cesse le bouclier. Ce dernier est couramment mis à rude épreuve par des créatures surgie du fin fond de l’univers

Les cardinales : elles sont en charge du bon fonctionnement du culte, elles nourrissent, soignent, organisent les choristes et mènent le chant

Les sages-femmes : personnes ne sait grand-chose à propos des sages-femmes, elles sont en charge de la naissance et des rites funéraires des membres du pic. Elles forment un ordre secret au sein du culte secret.

Les Silhouettes : les habitants de la surface ignorent l’existence du culte, et il faut que ça continue. Les Silhouettes infiltrent les réseaux d’influence de la surface. Elles peuvent être chef d’entreprise, journalistes, fonctionnaires, officier militaire. Ce sont les silhouettes qui apportent au culte informations et ressources.

Les geôlières : certains ennemis sont immortels, il faut alors trouver un moyen de les enfermer et surveiller leur détention.

Les gardiennes : alertées par les silhouettes ou par leur veille personnelle, les gardiennes débusquent et éliminent les menaces contre le chant et le culte.

Les mères est un jeu ou les joueurs seront issus de l’étrange pour combattre l’indicible et le maléfique. Les personnages feront partie d’un culte religieux et seront confrontés à des ennemis puissants mais devront aussi lutter et garder leur place au sein des conflits entre Archicardinales. Pour cela ils bénéficieront de grands pouvoirs et de moyens leur permettant de faire face à des dangers dépassant l’entendement.

Système :

Le système des Mères est simple. Il est basé sur un système de fatigue. Le score de votre compétence indique un nombre de Réussite Automatiques (RA) auquel on peut ajouter un pool de D10 en dépensant de la fatigue. Si vous êtes doué dans votre domaine, votre pool de dé est plus élevé, vous pouvez bien sur dépenser plusieurs fois de la fatigue pour augmenter le pool de dé, mais ça risque de diminuer leur efficacité.

En effet le niveau de réussite du D10 dépende de l’état de santé de votre personnage. En pleine santé il suffit de faire 6 ou plus sur 1D10 pour bénéficier d’une réussite, mais en se blessant les D10 deviennent moins efficaces et ne font plus de réussites que sur 7, 8,ou 9 et plus.

Lors de leur formation, les gardiennes ont accès à trois domaines :

Le secret :

Les personnages doués en secrets savent se fondre au sein des cultures de la surface. Ils savent mieux mentir, parler et, de manière générale, sont plus adaptés aux codes sociaux. Ils développent aussi des réseaux qui peuvent leur apporter matériel, soutien et information

Le mystère :

Les mères parlent aux gardiennes, Elles leur confient des savoirs occultes basés sur le chant. Le mystère est l’art de la magie et du pouvoir des ancêtres.

La guerre :

Car après tout, les gardiennes sont des combattantes aguerries. Dans les sombres dojos du Pic, les gardiennes qui se sont voués à l’art de la guerre s’entraînent dur pour pouvoir rencontrer tout type de créature et libérer la terre de leurs présences.

A chacun de ces domaines correspondent des compétences, des pouvoirs ou techniques qui, utilisés convenablement, permettent aux gardiennes de mener à bien leur mission.

Inspirations :

Les Mères s’inspirent d’œuvre comme Hellboy, Hellblazer, Dune, les écrits de H.P. Lovecraft, ceux de Clive Barker, des musiques de Trent Reznor, du film l’Orphelinat et d’autres classiques de l’horreur ou du fantastique.

Commenter cet article