Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patapon le nécromant vous parle

Ce blog prendra plusieurs formes. Il sera parfois absurde, parfois horrifique et parfois juste calme. Vous trouverez ici des nouvelles, des règles de jeu et le partage de quelques découvertes. J'utilise des images pour étayer mon propos mais celles-ci ne m’appartiennent nullement. Je les ferai disparaître à la première demande de leur propriétaire.

Silence...

Publié le 28 Septembre 2015 par Patapon in Les Mères

Silence...

_"Je pense que nous ne nous comprenons pas bien toi et moi. Nous sommes partis sur de mauvaises bases."

Silence se tenait adossée au chambranle de la porte, elle jouait avec les volutes de fumée de sa cigarette. Elle avait appris très tôt à faire des ronds, désormais c'était presque machinal. On lui avait dit que la cigarette pourrait abîmer sa voix et l'empêcher de chanter correctement, mais elle s'était dit qu'on trouverai bien un remède.

_"Je pose une dernière fois la question. Comment rejoindre Hannon ?"

La porte sur laquelle était appuyée Silence donnait sur une sale de bain. Dans cette salle de bain il y avait deux hommes. Un des deux était attaché à une chaise en bois et couvert d’ecchymoses. L'autre homme, débout, était puissant il portait une espèce de kimono chinois et, malgré sa peau noire, on pouvait apercevoir que les jointures de ses mains saignaient. L'évier à côté du grand noir était rempli de petites fioles pleines de liquide multicolore. Silence fit un geste du menton et le tortionnaire enfonça une des fioles dans la bouche du prisonnier.

_"Que tu ingère la potion ou qu'elle passe dans ton sang, tu en subira l'effet, et dans le lot, il y en a bien une qui te fera parler."

Le mode opératoire était simple, le tortionnaire prenait une fiole au hasard, dont il ignorait généralement l'effet, la mettait dans la bouche de sa victime et le frappait au visage jusqu'à ce que la fiole ne casse. Le tortionnaire pris son élan et frappa ...

Silence...

Le silence se fit dans la pièce, et le temps sembla ralentir. Silence se redressa, satisfaite.

_"Je ne sais pas comment fait le Baphomet pour vous conditionner, mais bon sang, il a fallut une bonne vingtaine de mélange avant que ça ne fonctionne."

Les pensées de la victime se dessinaient sur les carreaux blancs de la salle de bain. Il n'y avait rien de clair, des songes couleurs sang, des orgies cannibales de l'alcool coulant sur les plaies ouvertes des participants aux orgies. Les tapis étaient faits de chair humaine. La victime se voyait boire l'urine de l'homme très grand, debout devant son trône, et qui lui pissait dans la bouche. Avant que le visage de l'homme ne fût visible, Silence ordonna :

_"Tues le".

L'homme pris un couteau et le plongea dans la tempe droite de celui qui était assis en face. Les images sur les murs devinrent rouges, puis s'effacèrent.

Commenter cet article

Mémoire de joueur 15/10/2015 10:33

J'aime cette façon de nommer les personnages par un trait de caractère, ou une fonctionne ou ici une contre fonctionne.